La Mouzaïa, un village au cœur de Paris.

Publié le 26 mai 2015 dans Hotel
Après avoir évoqué en partie le quartier de votre résidence HotelHome, avec Roland Garros ou la Maison de Balzac (d'autres curiosités viendront plus tard), nous vous proposons de découvrir un endroit un peu plus éloigné, mais qui ravira vos désirs de découverte et d'un Paris singulier et insolite. Pour cela, il vous faudra prendre le métro pour descendre à la Station Botzaris, sur la ligne 7 bis.

Si les parisiens connaissent bien les Buttes Chaumont, anciennes carrières transformées en jardin bucolique par Napoléon III et le Baron Haussmann, qu'ils colonisent dès l'arrivée des beaux jours, peu soupçonnent l'existence à deux pas d'un havre de paix, d'un petit bout de province accroché à la butte : le quartier de la Mouzaïa.

Rien que le nom du quartier dépayse. On le doit au nom de sa rue principale, la rue de la Mouzaïa, qui, elle, le tient d'une bataille gagnée par le Duc d'Aumale au col de la Mouzaïa, en Algérie en 1840, contre les troupes de l'émir Abd-El-Kader. Pourtant, malgré son nom évocateur de colonies lointaines et d'exotisme, le quartier est très parisien, mais il se différencie des autres quartiers de la capitale par son architecture.

Si partout ailleurs, par recherche d'espace, ce sont les immeubles dits « haussmanniens » qui ont envahi nos rues à partir des années 1860, ici ce sont au contraire une multitude de petites maisons et villas qui ont poussées comme des champignons à partir de 1867 (date d'ouverture des Buttes Chaumont) et surtout en 1879 à l'occasion d'une opération immobilière menée par l'architecte Paul-Casimir Fouquiau. Mais pourquoi ce quartier a-t-il échappé aux constructions verticales ?

La raison est tout bêtement géologique : les Buttes Chaumont, avant de devenir un parc, étaient la plus grande carrière de Gypse de Paris, qui servit tout aussi bien aux constructions des immeubles tout au long du XIXème siècle, mais aussi dit-on celle de la maison Blanche, ce qui explique qu'on les surnomma les « Carrières d'Amérique ». Sur ce sous-sol creusé, miné et troué comme un fromage, il était impossible de construire de lourdes fondations et des immeubles de grande taille sans risquer les éboulements. Ce sont donc des petites maisons, à l'époque populaire (nombreux furent les habitants qui travaillaient aussi dans les carrières), sorte de village ouvrier, qui colonisèrent le sommet de la Butte.

Avec son clocher filant, ses rues principales, ses cafés et commerces à l'ancienne, ses ruelles sombres et ses petites maisons, la Mouzaïa ressemble à un petit village comme on en trouve partout en France, mais que l'on ne s'attend pas à trouver en plein cœur de Paris. Les premières villas seront rejointes par de nouvelles, comme le hameau Danube en 1924.

Il n'y a pas de monument particulier à voir à la Mouzaïa, mais une ambiance à humer, très villageoise, une vie provinciale à observer au milieu de la jungle parisienne. Rien de tel que de se promener parmi les ruelles, à découvrir ces petites villas devenues aujourd'hui très courues des initiés et par conséquent très chères.

Moins connue que Montmartre, plus authentique aussi, sans marchands du temple et hordes de touristes, proche de l'un des plus beaux parcs de Paris, la Mouzaïa est un havre de paix incongru, fleuri (une particularité du quartier), comme hors du temps. Du haut de la Butte, vous apercevrez d'ailleurs la rivale montmartroise, moins discrète et plus frivole ! Pourtant, longtemps les Buttes Chaumont furent sous les feux de la rampe.

En effet, c'est à côté de la Mouzaïa, rue des Alouettes, que s'installèrent les Studios de cinéma Elgé (les initiales de Louis Gaumont). Le quartier restera longtemps connu comme celui du cinéma, mais surtout de la télévision. En effet, la télévision française appartenant à l'État est à l'étroit dans ses studios de la rue Cognacq-Jay (dans le 7ème arrondissement), et rachète les studios Elgè restés à l'abandon depuis la fin de la 2ème Guerre Mondiale.

Outre l'existence de studios (qui firent l'objet d'une grande rénovation pendant toutes les années 50), les Buttes Chaumont avaient un atout non négligeable pour la Radio-Télévision Française : être l'un des points culminants de la capitale. C'est ainsi qu'en 1961 sera construite une tour de relais Hertzien que l'on peut encore voir aujourd'hui.

Les studios changèrent de mains au gré des privatisations pour finir dans le giron de la Société Française de Production, qui les quitta définitivement au début des années 90. Ils seront détruits et remplacés par des immeubles (cette partie-là de la Butte était constructible).

Aussi lorsqu'on se promène à la Mouzaïa, on imagine les vedettes du cinéma français puis de la télévision déambuler dans ces rues entre deux prises ou deux émissions. La Mouzaïa, c'est une sorte d'Hollywood à la française : singulier et discret, loin du tumulte de la ville.

À découvrir seul, ou avec un guide : http://visite-guidee-paris.fr/visites/quartier-mouzaia/


Plus d'articles dans la catégorie Hotel

Réservation en ligne aux meilleurs tarifs disponibles :


Réservez maintenant


Si vous réservez en direct sur notre site, vous bénéficierez des meilleurs tarifs disponibles via internet puisque vous savez que les centrales de réservation prélèvent d'importantes commissions !


Vous pouvez prendre connaissance des prix affichés 2016 pour un séjour à HotelHome Paris 16 en suivant ce lien. Les prix sont calculés pour 1 à 31 nuits pour la haute, moyenne et basse saison.


Si vous souhaitez recevoir un devis pour un séjour de moyenne ou longue durée,
cliquez ici pour nous faire parvenir votre demande. Merci de votre confiance.


Conditions de réservation
et d'annulation


Meilleur offre apparthotel



Promos apparthotel



Découvrez les commentaires des hôtes d'HotelHome Paris 16 sur Trip Advisor

Découvrez également le livret d'accueil
HotelHome Paris 16
Bienvenue - Welcome

Catégories d'articles

Derniers articles +

Bonne et heureuse année - Very happy new year

HotelHome Paris 16 vous présente ses meilleurs vœux et vous souhaite une belle, heureuse et douce année 2017. Qu'elle vous apporte joie e...
La suite…

Thank you & Merci !

Thank you to all our guests, customers and friends who made the choice so stay and come back at HotelHome Paris 16. We are very pleased t...
La suite…

Merci and Thank you !!!

Merci à tous nos hôtes, clients et amis qui nous font le plaisir de venir et revenir à HotelHome Paris 16. Notre coeur se remplit de joie...
La suite…